Élisabeth  Aubert

Élisabeth Aubert (1648 - 1690)

Privacy Level: Open (White)
Élisabeth "Isabelle" Aubert
Born in Paris, Île-de-France, Francemap
Daughter of and
[sibling(s) unknown]
Wife of — married in Québec, Canada, Nouvelle-Francemap
Descendants descendants
Died in Québec, Canada, Nouvelle Francemap
Profile last modified | Created 4 Jun 2011 | Last significant change: 3 Apr 2018
04:29: Claude Lambert edited the Biography for Élisabeth Aubert. (Bio: Add par. sentence starting with 'Selon the père Shane Lambert . . .') [Thank Claude for this]
This page has been accessed 2,846 times.

Categories: Filles du Roi | French Immigrants to New France | Canada, Nouvelle-France.

Filles du Roi
Élisabeth Aubert
is one of the Filles du Roi
Join: Filles du Roi Project
Discuss: filles_du_roi

Contents

Biographie

Flag of France
Élisabeth Aubert migrated from France to New France.
Flag of New France
Drapeau identifiant les profils du Canada, Nouvelle-France
Élisabeth Aubert a vécu
au Canada, Nouvelle-France.

Élisabeth[1] AUBERT, fille du Roi[2] (1648 - 1690)[3][4][5][6][7][8][9]

Emplacement de ses origines

Fille de Michel Aubert, maître fondeur, et Jeanne Audeau,[4] Élisabeth Aubert est née en France en avril 1648 à Paris, probablement dans la maison familiale bâtie sur le Pont-au-Change.[4][8][10] Elle est baptisée à Paris le lundi 13 avril 1648 dans l'église paroissiale Saint-Jacques-de-la-Boucherie.[4] En 1650, elle déménage avec sa famille à Paris sur la rue de Gresvre.[11][4][12] Aussi, « . . . sa famille aménagera plus tard dans le quartier de la Paroisse Saint-Sulpice . . . ».[13]

Selon Réal Aubin, c.s.v,, durant le séjour en qualité de fille du Roi: "C'est la Salpêtrière de l'Hôpital de Paris qui va procurer logement et nourriture à la jeune Élisabeth Aubert, allégeant d'autant la charge de sa famille démunie. À la Salpêtrière, Élisabeth Aubert sera « logée, nourrie, entretenue, instruite, et employée aux ouvrages, manufactures et services dudit hôpital. » "[14]

Selon the père Shane Lambert (voir image), «  Le départ [du contingent de filles du Roi du 25 avril 1670 est répertorié dans les archives des hôpitaux généraux de Paris. Le musée d’histoire canadienne à Ottawa conserve une lettre du premier évêque de Canada, Laval, au ministre Colbert en communicant la nouvelle, datée du lendemain de leur mariage [mariage d'Aubin Lambert et Élisabeth Aubert]. »

Le 31 juillet 1670, Élisabeth et son amie Jeanne Gilles sont parmi 120 filles du Roi qui débarquent à Québec; leurs deux nouvelles familles sont bientôt sur des terres voisines de la seigneurie de Maur.[4][15]

Ayant le jeudi 4 septembre 1670 passé un contrat de mariage par devant le notaire Romain Becquet, Élisabeth épousa Aubin Lambert dit Champagne, fils de feu Odard Lambert et Jacqueline Feillard,[16] le lundi 29 septembre 1670 dans une cérémonie en l'église paroissiale Notre-Dame de Québec bénie par le curé Henri de Bernières. [4][8][17]

La famille figure ainsi dans l'énumération pour la seigneurie de Maure[18] du recensement de 1681: Aubin Lambert ; Elizabeth Aubert, sa femme; enfants : Françoise, Catherine, Aubin, François, Elizabeth [sic]; 2 bêtes à cornes ; 8 arpents en valeur.[8]

Élisabeth Aubert est hospitalisée le 1er octobre 1690[19] et est décédée le 4 octobre 1690 à l'Hôtel-Dieu de Québec.[11][20] Les dates et lieux de sépulture et d'inhumation d'Élisabeth Aubert ne sont pas connues avec précision mais on suppose que la sépulture a eu lieu dans la chapelle de l'Hôtel-Dieu de Québec et que l'inhumation eu lieu à côté dans le « cimetière des Pauvres près du Monastère des Augustines. »[11][20]

Il est estimé qu'il y a eu 1093 mariages de descendants de l'union du couple Lambert-Aubert entre 1670 et 1999.[21]

Enfants / Children

Union avec / with Aubin Lambert:

1. +Françoise (1671 - 1731), m. à / to (1) Michel Chatel & (2) Jacques Gauthier[22]
2. Catherine (1673 - )[23]
3. +Aubin dit Jean-Aubin (1674 ou 1675 - 1727), m. à / to Marie-Anne Houde[24]
4. +François (1676 - 1731), m. à / to (1) Marquerite Pilote & (2) Thérèse Bonhomme/Dulac[25]
5. +Marie-Florence (1678 - 1747), m. à / to Pierre Renaud[26]
6. +Michel (1680 - 1733), m. à / to Louise-Catherine Grenier[27][28]
7. +Catherine-Élisabeth (1682 - ), m. à / to Jean Gatin dit St-Jean[29]
8. +Anne (1685 - 1744), m. à / to François Dubois dit Lafrance[30]
9. +Louise (1687 - 1761), m. à / to Henri Louineau[31]
10. +Pierre-François (1689 - 1761), m. à / to Marie-Louise Houde/Bellefeuille[32]

Bibliographie / Bibliography

  • Voir aussi bibliographie dans la biographie du profile pour Aubin Lambert.

Notes

  1. Selon Tanquay, vol. 1, p. 341, Élisabeth est aussi connue sous le prénom d'Isabelle.
  2. Dumas (1972), Les filles du roi en Nouvelle-France, p. 172 (with translation in italics):
    « Élisabeth ou Isabelle (arrivée en Nouvelle-France 1670), née à Saint-Sulpice de Paris [sic] (Île-de-France), fille de feu Michel et de Jeanne Aubert [sic]. Elle épousa Aubin Lambert, dit Champagne, le 29 septembre 1670, à Québec (c. 4 septembre, m. Becquet); elle apporta des biens estimés à 200 livres et un don de 50 du roi. Seul le nom de la mère de cette fille est mentionné dans le contrat de mariage , mais le nom est au complet dans l'acte de mariage. (DGFC, I, 341). »
    "Élisabeth or Isabelle (arrival in 1670 to New-France), born in Saint-Sulpice-de-Paris [sic] (Île-de-France), daughter of the late Michel and of Jeanne Aubert [sic]. She married Aubin Lambert, dit champagne, on September 29 1670, in Québec (c. September 4, m. Becquet; she brought goods estimated to 200 pounds and a gift of 50 from the king. Only her mother's name is mentioned on the marriage contract but the name is complete in the marriage certificate. (DGFC, I, 341)."
  3. Tome I du Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 1, I-196; biographie, pp. I-167 à I-192; bibliographie, p. I-193
  4. 4.0 4.1 4.2 4.3 4.4 4.5 4.6 Aubin, Réal; 2014, Document 257-bio, p. 3, résumé
  5. Fichier Origine 250010
  6. Nos Origines 49694
  7. PRDH 42641
  8. 8.0 8.1 8.2 8.3 Sénécal, Jean-Guy (senecal@gel.ulaval.ca); 10 aout 2014, compilation du chap. IV du Recensement de 1681 en Nouvelle-France],Histoire des Canadiens-Français par Benjamin Sulte
  9. Tanguay, vol. 2, p. 62
  10. Tanguay, vol. 1, p. 341
  11. 11.0 11.1 11.2 Fichier Origine 250010
  12. Lavallée 1857, p. 42
  13. Aubin, Réal 2014, Document 257-bio, p. 6
  14. Aubin, Réal 2014, Document 257-bio, p. 7
  15. Selon le plan ca. 1700 de la seigneurie de Maur (voir image, copie d'écran de ce plan), seulement deux terres attenantes donnant sur le fleuve mesurent 4 arpents 8 perches de front chacune: celle la plus au sud-ouest d`Aubin Lambert et celle la plus au nord-est qui avait appartenue à François Fleury (Mitron) [Mitron - Surnom pour métier de boulanger] et Jeanne Gilles entre 1670 et la vente à Antoine Gaboury en 1687 d`un morceau mesurant 1 arpent 8 perches de front.
  16. Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 1, p. I-196
  17. Tanguay, vol. 1, p. 341, vol. 2, p. 62
  18. Saint-Augustin-de-Desmaures, Société d'Histoire de; Plan de la seigneurie de Desmaures vers 1697-1702 par l'arpenteur Hilaire Bernard de la Rivière dans lequel sont identifiés 17 filles du roi.
  19. Registre Hôtel-Dieu de Québec, pg 76: 1690-10-01 — Auber, Élisabeth (47 ans), paroisse Saint-Sulpice, Paris, femme d'Aubin Lamber, décédée le 4 octobre
  20. 20.0 20.1 Aubin, Réal 2014, Document 257-bio, pp. 3, 17-18
  21. Dubé 2010, p. 77
  22. Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 2, p. I-196
  23. Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 3, p. I-196
  24. Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 4, p. I-196
  25. Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 5, pp. I-196-197
  26. Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 6, p. I-196
  27. Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 7, pp. I-196, 198
  28. Dans « La biographie d'Aubin Lambert dit Champagne » du dictionnaire généalogique de l'Association des Lambert d'Amérique, Mme Carmen Lambert écrit en p. I-187, Tome I: "Monsieur Réal Aubin a publié et prouvé hors de tout doute il y a plus de vingt ans, un dossier très complet sur la filiation de Michel Lambert intitulé: «Les enfants d’Aubin Lambert I, troisième partie.» dans les Mémoires de la Société généalogique canadienne-française, vol. XXXV, n° 4, 1984, p. 254-259. Monsieur Aubin après ses nombreuses années de recherches intensives, corrigeait ainsi l'erreur de Mgr Tanquay, reprise par l'Institut Drouin, par René Jetté dans son Dictionnaire généalogique des familles du Québec publié en 1983 ainsi que par d'autres auteurs. Toutes ces publications donnent Michel Lambert pour fils de Pierre Lambert et de Marie LeNormand. De nos jours, toutes les personnes qui s'intéressent à la généalogie, se servent de ces publications comme outils de recherches et continuent de propager l'erreur à l'infini pour se retrouver dans la descendance d'un couple d'ancêtres qui n'est pas leur ! L'importance de publier ce nouveau dictionnaire généalogique des familles Lambert est d'autant plus justifié que de nombreux descendants de Michel Lambert et Louis-Catherine Grenier, se verront tout à coup transformer de normands en percherons !
  29. Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 8, p. I-196
  30. Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 9, p. I-196
  31. Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 10, p. I-196
  32. Dictionnaire généalogique de l'ALA, no. 11, pp. 196, I-199


More Genealogy Tools



Sponsored by MyHeritage




Search
Searching for someone else?
First: Last:

DNA
No known carriers of Élisabeth's mitochondrial DNA have taken an mtDNA test.

Have you taken a DNA test for genealogy? If so, login to add it. If not, see our friends at MyHeritage DNA.



Images: 9
Document 257-bio - Quelques éléments du dossier établie au sujet d'Élisabeth AUBERT
Document 257-bio - Quelques éléments du dossier établie au sujet d'Élisabeth AUBERT

Emplacement de ses origines
Emplacement de ses origines

Contrat de mariage
Contrat de mariage

Les Filles du Roy dans la seigneurie de Maur
Les Filles du Roy dans la seigneurie de Maur

Plan de la seigneurie de Desmaures
Plan de la seigneurie de Desmaures

view all


Collaboration

On 26 Feb 2018 at 21:37 GMT Danielle Liard wrote:

yes, often on church records of marriage the place of origin stated is last residence, not place of birth. Same would have been true of Hôtel-Dieu, depending on when her parents moved to St-Sulpice parish from St-Jacques-de-la-Boucherie parish, she might not know or remember differently.

On 26 Feb 2018 at 17:01 GMT Claude Lambert wrote:

I take some of my last comment back. I have come around to believing Aubin 2014's Document 257-bio, which refutes Dubé's interpretation about Élisabeth being born in St-Sulpice this way:
  • Élisabeth is 'originaire de St-Jacques-de-la Boucherie' parish in Paris.
  • 1648 - Birth, probably in her parent's house on the Pont-au-Change, which was close to the St-Jacques-de-la Boucherie church.
  • 1648 - Baptism in the St-Jacques-de-la Boucherie church.
  • 1650 - The family moves with 2 or 3 of their children to rue Gresvre, close to both the St-Jacques-de-la Boucherie church and the Pont-au-Change.
  • Some time after 1650 - The family moves to the St-Sulpice parish, close to the St-Jacques-de-la Boucherie parish.

Mention of Élisabeth being from St-Sulpice when she was married and when she died must be seen in these terms.

On 25 Feb 2018 at 22:25 GMT Claude Lambert wrote:

It appears that Élisabeth's POB is indeed St-Sulpice parish in Paris and that the baptism occured in St-Jacques-de-la-Boucherie.

According to Dubé,

  • "Élisabeth . . . est née vers 1646 dans la paroisse de Saint-Sulpice à Paris selon plusieurs auteurs (Aubin, Dumas, Jetté, Landry, Langlois), qui s’appuient sans doute . . . sur l’acte de mariage inscrit au registre de Notre-Dame-de-Québec . . . « fille de Michel Aubert et de Jeanne Aubert [sic] ses père et mere de la paroisse de St Sulpice de la ville de Paris »."
  • Citant J.-P. Macouin dans Fichier Origine, "« . . . Élisabeth à été baptisée le 13 avril 1648, à Saint-Jacques-de-la-Boucherie, ville de Paris . . . »"

According to Le Register Journalier des Malades de l'Hôtel-Dieu-de-Québec, « Auber, Élisabeth (47 ans), paroisse Saint-Sulpice, Paris, femme d'Aubin Lamber, décédée le 4 octobre »

On 22 Aug 2015 at 20:04 GMT Claude Lambert wrote:

There is no mention of the enigmatic illegitimate Marie-Thérèse Brière Lambert Devincennes in the Association des Lambert d'Amérique's thorough genealogical dictionary.

The excellent treatment of this issue by Marcel Walter Landry concludes:

"En conclusion, avec l'information actuellement disponible, je suis incapable d'établir l'origine de Thérèse Lambert."



Élisabeth is 17 degrees from Charles Darwin, 19 degrees from Amelia Earhart, 16 degrees from Queen Elizabeth II Windsor and 24 degrees from Gilly Wood on our single family tree. Login to find your connection.

A  >  Aubert  >  Élisabeth Aubert