no image

Robert (Capet) d'Artois (1250 - 1302)

Privacy Level: Open (White)
Robert d'Artois formerly Capet
Born [location unknown]
Ancestors ancestors
Husband of — married in , Paris, Seine, Francemap
Husband of — married [location unknown]
Husband of — married [location unknown]
Descendants descendants
Died [location unknown]
Profile last modified | Created 24 Feb 2012
This page has been accessed 1,159 times.

Robert, Graaf van Artois

Hij gold als de beste Franse ridder en aanvoerder van zijn tijd. Daarom kreeg hij de leiding over het leger dat in 1302 naar Vlaanderen trok. Hij had tijdens zijn jeugd een aantal jaren in Kortrijk gewoond en kende daardoor waarschijnlijk goed het slagveld. Dit heeft hem nochtans niet kunnen helpen op 11 juli 1302.

Toen hij zag dat de Franse ridders dreigden te worden terug geworpen ging hij zelf ook ten aanval, op zijn prachtige strijdros Morel. Zijn aanval was dusdanig krachtig dat hij diep in de Vlaamse rangen doordrong en volgens de legende ook een stuk uit de Vlaamse banier wist te scheuren. Hierop werd hij echter door lekebroeder Willem van Saeftinghe van de abdij Ter Doest neergeslagen. Eveneens volgens de legende smeekte hij het leven van zijn paard te sparen. Tevergeefs, want die legende verhaalt verder dat de Vlamingen die hem aanvielen hem toe sneerden dat ze zijn Waals (Frans) niet verstonden. Hij is samen met zijn paard en honderden Franse ridders gesneuveld.

De Liebaart: De Franse Hoofdrolspelers (http://www.liebaart.org/4/hrfran_n.html : 19 Apr 2011), Robert, Graaf van Artois


Robert II d'Artois

Robert II d'Artois, (septembre 1250 - 11 juillet 1302), fils posthume de Robert Ier et de Mathilde de Brabant, il devient dès sa naissance comte d'Artois

Biographie

Fait chevalier par son oncle et parrain, le roi Louis IX (1267), il prit part à la croisade de Tunis (1270) et se montra un farouche combattant, voulant venger son père qui avait été tué lors de la précédente croisade.

Sa sœur Blanche d'Artois épousa d'Henri Ier de Navarre, mort en 1274 en laissant une fille de trois ans. Elle se réfugia en France afin d'échapper aux luttes pour le pouvoir et la régence. Le roi de France, Philippe III le Hardi, son cousin, lui confia le soin de rétablir la paix. Il assiégea Pampelune, prit la ville et rétablit l'autorité de la reine.

À la suite des Vêpres siciliennes (1282), il se rendit en Italie pour secourir son oncle paternel Charles Ier d'Anjou. À la mort de ce dernier, il fut nommé régent du royaume de Naples dont le souverain, Charles II, était prisonnier du roi Pierre III d'Aragon. Mais Charles II, redevenu libre, conclut un arrangement avec le roi d'Aragon, et Robert courroucé quitta l'Italie en septembre 12891.

Philippe IV le Bel l'envoya combattre les Anglais en Guyenne (1296), puis en Flandre. Robert battit les Flamands à Furnes en 1297, mais son fils Philippe qui combattait à ses côtés y fut gravement blessé et mourut un an après.

Robert fut tué à la bataille de Courtrai le 11 juillet 1302 (les chroniqueurs français mentionnent qu'il s'est battu avec courage jusqu'à la mort, des chroniqueurs flamands ou anglais racontent qu'il s'est rendu pour une demande à rançon mais qu'un boucher de Bruges2 lui a tranché la langue3) et inhumé en l'abbaye de Maubuisson. Son fils unique étant mort avant lui, sa fille Mahaut et son petit-fils Robert III revendiquèrent tous les deux la succession du comté d'Artois. Trois jugements, de 1309, de 1317 et de 1329 tranchèrent en faveur de Mahaut, et Robert III, mécontent, se réfugia en Angleterre et incita le roi Édouard III d'Angleterre à engager la guerre de Cent Ans.

Mariages et enfants

En 1262, il épouse en premières noces Amicie de Courtenay (1250-1275), fille de Pierre de Courtenay (1218-1250), seigneur de Conches et de Mehun, et de Perrenelle de Joigny, fille de Gaucher de Joigny ; ils ont les enfants suivants :

  • Mahaut d'Artois (1268-1329)
  • Philippe d'Artois (1269-1298)
  • Robert (1271-1272)

En 1277, il épouse en secondes noces Agnès de Dampierre (1237-1288), fille d'Archambaud IX de Bourbon, seigneur de Bourbon, et de Yolande de Châtillon, comtesse de Nevers.

En 1298, il épouse en troisièmes noces Marguerite d'Avesnes (morte en 1342), fille de Jean Ier d'Avesnes, comte de Hainaut, et de Philippa de Luxembourg.

Bibliographie

  • Roger Berger, Bernard Delmaire et Bernard Ghienne, Le Rentier d'Artois, 1298-1299 suivi du Rentier d'Aire, 1292, Mémoires de la Commission départementale d'Histoire et d'Archéologie du Pas-de-Calais, tome XXXVIII, 2 vol., décembre 2006.
  • Bernard Ghienne, Trois mois durant Robert II d'Artois fut enterré à Lens, Gauheria, no 64, p. 7-10, septembre 2007.

Notes et références

  1. ↑ Ferdinand Hoefer Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours [archive] 1863, p. 366
  2. ↑ Selon la chronique du curé brabançonnais Louis Van Velthem.
  3. ↑ Jacques Le Goff, « La bataille de Courtrai », émission Les Lundis de l'Histoire sur France Culture, 7 mai 2012

Wikipédia: Robert II d'Artois (http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_II_d%27Artois : accessed 12 Aug 2013)


Contents

Biography

In 1279 Henrik, landgrave of Hesse renounced all his rights on the duchy of brabant in favour of Jan I, witnessed by his sisters Mathilde, countess of Artois and Saint-Pol, and Beatrix, lady of Kortrijk, and his nephews Robert, count of Artois, Jan of Hainaut and Henrik, lord of Herstal.[1]

Robert was born in 1250. Robert de ATOIS ... He passed away in 1302. [2]

Can you add any information on Robert de ATOIS? Please help grow his WikiTree profile. Everything you see here is a collaborative work-in-progress.

Sources

  • ROYAL ANCESTRY by Douglas Richardson Vol. I page 144-5

ROBERT [II] Count of Artois, son and heir. He married (1st) at Paris 13 June 1262, AMICE DE COURTENAY. They had two sons Philippe, Chev. and Robert, and one daughter, Mahaut [Countess of Artois]. His wife, Amice, died at Rome in 1275, and was buried in St. Peters, Rome. He married (2nd) before 13 June 1277 AGNES DE DAMPIERE. They had no issue. His wife, Agnes, died 7 Sept. 1288. He married (3rd) 3 October 1298 MARGUERITE or MARGARETHA) OF HAINAULT, daughter of Jean (or Jan) d'Avesnes, Count of Hainault, Holland, and Zeeland, lord of Friesland, by Philippe (or Philippine), daughter of Henri V, Count of Luxembourg and La Roche, Marquis of Arlon. They had no issue. ROBERT II, Count of Artois, was killed at the Battle of Courtrai 11 July 1302. His widow, Marguerite, died 29 July 1319, and was buried in the church of the Cordeliers at Valenciennes (Nord).

Footnotes

  1. A. Verkooren, Inventaire des chartes et cartulaires des duchés de Brabant et de Limbourg et des pays d'Outre-Meuse, Première partie: chartes originales et vidimées, Tome I, nr. 104.
  2. Entered by Danielle Mc Donough, Friday, November 22, 2013.

Acknowledgments

Thank you to Danielle Mc Donough for ATOIS-1 creating De ATOIS-1 on 22 Nov 13. Click the Changes tab for the details on contributions by Danielle and others.




More Genealogy Tools



Sponsored Search




Search
Searching for someone else?
First: Last:

DNA
No known carriers of Robert's Y-chromosome or his mother's mitochondrial DNA have taken yDNA or mtDNA tests.

Have you taken a DNA test for genealogy? If so, login to add it. If not, see our friends at Ancestry DNA.



Images: 1
Robert II Artois Image 1
Robert II Artois Image 1

Collaboration

Robert is 28 degrees from Walter Morrison, 30 degrees from Alison Wilkins and 17 degrees from Victoria of the United Kingdom of Great Britain and Ireland on our single family tree. Login to find your connection.

C  >  Capet  |  D  >  d'Artois  >  Robert (Capet) d'Artois