no image
Privacy Level: Open (White)

René Mallet (1668 - 1716)

René Mallet
Born in Montréal, Canada, Nouvelle-Francemap
Ancestors ancestors
Husband of — married 17 Oct 1689 in Montréal, Canada, Nouvelle-Francemap
Descendants descendants
Died in Montréal, Canada, Nouvelle-Francemap
Profile last modified | Created 11 Feb 2014
This page has been accessed 953 times.
Drapeau identifiant les profils du Canada, Nouvelle-France
René Mallet lived
in Canada, Nouvelle-France.

Biography

Rene was born in 1668. Rene Mallet ... He passed away in 1716.

Rene, and his three brothers, became a "engages Ouest" (an officially licensed fur trader who was authorized to travel, trap and trade in the west). Rene was engaged to work in the west on 30 Jul 1688 and 17 Sep 1712. He was a voyageur hauling supplies and furs by canoe.

In 1702, he was arrested and jailed for trading without permission, he escaped from jail. (see notes) It is not known at this time what was the final resolution of the case for him.

Fort Detroit inhabitants who paid rent (form of taxation) between 1707-1710, and includes those who paid no rent but are in the vicinity in 1701 or earlier, to 1710: Rene Mallet, voyager, arrived November 6, 1707; died October 24, 1716, Montreal, no rent. Rene's brother, Pierre, was also at Fort Detroit.

Trials between Rene Godefroy, Sieur de Linctot, complainant, and René Mallet, accused of assault. - July 12, 1710 Scope and content: This criminal record consists of a small note to the clerk Adhémar by the crown prosecutor Pierre Raimbault him to pay Mr. Jean Meschini, Usher, which is due by the fee award against Mallet.

Children:

Jean Baptiste, b. May 17, 1691 in Montreal, Ile De Montreal, Quebec, m. January 2, 1716 to Barbe Milot; d. April 9, 1748

Charlotte, b. August 30, 1695 in Montréal,; m. November 7, 1712 in Montreal, to Louis Fortier; m. #2 July 3, 1747 in Pointe-Claire (St-Joachim) to Pierre Blain; d. June 21, 1767 in Pointe-Claire,

Jean Francois, b. June 18, 1701 in Montreal; m. November 8, 1728 in Montréal to Marie Roy; m. #2 September 9, 1744 in Montréal to Catherine-Charlotte Brunet Letang; d. after May 1, 1757 in Pointe-Claire,

Jean Baptiste, b. May 24, 1707 in Montreal

Buried 24 OCT 1716. Notre Dame, Montreal,

Christening: 24 FEB 1668. Notre Dame, Montreal,

Notes

Ordre d'écrouer au registre de la geôle des prisons de Québec René Mallet (Malet), Gabriel Perrin dit Dubreuil et Étienne Vaudry, accusés d'avoir été dans les profondeurs des bois sans permission et d'avoir été surpris et arrêtés avec quelques marchandises de traite (coureurs des bois) sans avoir tenu compte des défenses de Sa Majesté à ce sujet; 12 décembre 1701

Description: Transcription du texte avec orthographe modernisée : «Du lundi douzième décembre mille sept cent un. Le Conseil assemblé où étaient Monsieur le gouverneur, Monsieur l'intendant, maîtres Dupont, de Vitré, de La Martinière et de Lachesnais conseillers et d'Auteuil procureur général du Roi. Sur le rapport fait au Conseil par maître Claude de Bermen de la Martinière conseiller commissaire au procès encommencé d'instruire à la requête du procureur général du Roi à l'encontre des nommés René Mallet, Gabriel Perrin dit Dubreuil et Etienne Vaudry prisonniers des prisons royaux de cette ville accusés d'avoir été dans la profondeur des bois sans permission ou ils auraient été surpris et arrêtés avec quelques marchandises de traite nonobstant les défenses de sa Majesté, des interrogatoires subis par lesdits accusés devant ledit conseiller commissaire le vingt-deuxième novembre dernier contenant leurs confessions et dénégations; ensemble les conclusions du procureur général du Roi du neuvième du présent mois. Le Conseil auparavant le jugement définitif du procès a ordonné et ordonne que lesdits Mallet, Perrin et Vaudry seront écroués aux registres de la geôle desdites prisons et leurs écrous à eux signifiés suivant l'ordonnance ensemble qu'il sera par ledit conseiller commissaire incessamment procédé à la répétition desdits accusés en leurs dit interrogatoires à leur récolement en leurs dit interrogatoires et confrontations des uns aux autres pour ce fait et le tout rapporté être ordonné ce que de raison et faisant droit au surplus desdites conclusions, ledit Conseil a aussi ordonné et ordonne qu'il sera informé contre les nommés Dominique et Jacques Etienne enfants de Philippe Etienne, Miville, Duclos, un fils de Chauvin, filiatro (Filiatreau), le fils de Saint-Germain marchand de Montréal, et le nommé Reaume (Réaume) accusés d'être actuellement dans la profondeur des bois au préjudice des défenses de sa Majesté, ou autres qui y pourraient être ou avoir été sans permission de Monsieur le gouverneur depuis la publication de la déclaration de sa Majesté du 21e mai 1696 registrée au greffe de ce dit Conseil le vingt-quatrième septembre audit an. Et que pour cet effet il sera nommé un des conseillers en icelui qui se transportera aussitôt que les chemins le pourront permettre avec ledit procureur général et le greffier en chef du Conseil à Montréal et autres lieux que besoin sera aux fins de procéder aux dites informations, décréter et faire au surplus tout ce qui sera nécessaire jusqu'à arrêt définitif exclusivement pour l'entière recherche et punition des réfractaires aux défenses de sa dite Majesté, pour ce fait et la procédure rapportée en ce dit Conseil être ordonné ce qu'il appartiendra. BOCHART CHAMPIGNY»[1]

Ordre d'écrouer les nommés Mallet (Malet), Dubreuil et Vaudry au registre de la geôle des prisons de Québec et que leurs écroues leur soient signifiés selon l'ordonnance; 12 décembre 1701

Description: Transcription du texte avec orthographe modernisée : «Du lundi douzième décembre mille sept cent un. Le Conseil assemblé où étaient Monsieur le gouverneur, Monsieur l'intendant, maîtres Dupont, de Vitré, de La Martinière, et de Lachesnais conseillers et le procureur général du Roi. Ce jour le rapport de maître Claude de Bermen conseiller au sujet du procès criminel des nommés Mallet, Dubreuil et Vaudry coureurs de bois ayant tenu toute la séance du Conseil en sorte qu'il n'y aurait eu seulement que quelques requêtes répondues, le Conseil a remis les affaires civiles à être jugées lundi prochain auquel jour lesdites parties seront tenues de comparoir sur de simples avenir. BOCHART CHAMPIGNY. Du lundi douzième décembre mille sept cent un. Le Conseil assemblé où étaient Monsieur le gouverneur, Monsieur l'intendant, maîtres Dupont, de Vitré, de La Martinière et de Lachesnais conseillers et d'Auteuil procureur général du Roi. Sur le rapport fait au Conseil par maître Claude de Bermen de la Martinière conseiller commissaire au procès encommencé d'instruire à la requête du procureur général du Roi à l'encontre des nommés René Mallet, Gabriel Perrin dit Dubreuil et Etienne Vaudry prisonniers des prisons royaux de cette ville accusés d'avoir été dans la profondeur des bois sans permission ou ils auraient été surpris et arrêtés avec quelques marchandises de traite nonobstant les défenses de sa Majesté, des interrogatoires subis par lesdits accusés devant ledit conseiller commissaire le vingt-deuxième novembre dernier contenant leurs confessions et dénégations; ensemble les conclusions du procureur général du Roi du neuvième du présent mois. Le Conseil auparavant le jugement définitif du procès a ordonné et ordonne que lesdits Mallet, Perrin et Vaudry seront écroués aux registres de la geôle desdites prisons et leurs écrous à eux signifiés suivant l'ordonnance ensemble qu'il sera par ledit conseiller commissaire incessamment procédé à la répétition desdits accusés en leurs dit interrogatoires à leur récolement en leurs dit interrogatoires et confrontations des uns aux autres pour ce fait et le tout rapporté être ordonné ce que de raison et faisant droit au surplus desdites conclusions, ledit Conseil a aussi ordonné et ordonne qu'il sera informé contre les nommés Dominique et Jacques Etienne enfants de Philippe Etienne, Miville, Duclos, un fils de Chauvin, filiatro (Filiatreau), le fils de Saint-Germain marchand de Montréal, et le nommé Reaume accusés d'être actuellement dans la profondeur des bois au préjudice des défenses de sa Majesté, ou autres qui y pourraient être ou avoir été sans permission de Monsieur le gouverneur depuis la publication de la déclaration de sa Majesté du 21e mai 1696 registrée au greffe de ce dit Conseil le vingt-quatrième septembre audit an. Et que pour cet effet il sera nommé un des conseillers en icelui qui se transportera aussitôt que les chemins le pourront permettre avec ledit procureur général et le greffier en chef du Conseil à Montréal et autres lieux que besoin sera aux fins de procéder aux dites informations, décréter et faire au surplus tout ce qui sera nécessaire jusqu'à arrêt définitif exclusivement pour l'entière recherche et punition des réfractaires aux défenses de sa dite Majesté, pour ce fait et la procédure rapportée en ce dit Conseil être ordonné ce qu'il appartiendra. BOCHART CHAMPIGNY. Vu par le Conseil le procès-verbal fait par maître Claude de Bermen de La Martinière conseiller commissaire au procès qui s'instruit en ce dit Conseil à l'encontre de René Mallet, Gabriel Perrin et Etienne vaudry accusés d'avoir été dans la profondeur des bois contre les défenses de sa Majesté en date du 19e du présent mois, sur l'évasion desdits Mallet et Perrin des prisons du palais de cette ville, contenant la visite par lui faite en compagnie du procureur général du Roi et du greffier en chef de ce dit Conseil desdites prisons, et la rupture du plancher faite par lesdits Mallet et Perrin par laquelle Ils se sont évadés, l'ordonnance dudit sieur de La Martinière étant au bas portant entre autres choses que le prévôt de la maréchaussée ferait incessamment perquisition desdits accusés; qu'il serait informé de ladite évasion, que Jeanne vaudry femme dudit Perrin serait constituée prisonnière pour être ensuite aussitôt interrogée et que le geôlier desdites prisons resterait chez lui jusqu'à ce qu'il et fut autrement ordonné; ladite information faite ledit jour contenant la déposition de deux témoins; interrogatoire de ladite vaudry du même jour, et un autre procès-verbal dudit Prévost contenant les perquisitions par lui faites en cette ville desdits accusés le même jour, ouï le procureur général du Roi. Le Conseil a donné à ladite Jeanne vaudry provision de sa personne à la charge qu'elle ne pourra désemparer de cette ville qu'il n'en ait été par ce dit Conseil autrement ordonné, et que ledit geôlier pourra sortir et vaquer à ses affaires à l'ordinaire. BOCHART CHAMPIGNY.»[2][3]

Ordre du Conseil que Jeanne Vaudry, femme de Gabriel Perrin dit Dubreuil, accusé avec René Mallet et Étienne Vaudry d'avoir été dans les profondeurs des bois sans permission et d'avoir été surpris et arrêtés avec quelques marchandises de traite (coureurs des bois), aura provision de sa personne à la charge de ne pouvoir quitter cette ville sans le consentement du Conseil puisque son mari et le dit Mallet se sont évadés des prisons du Palais de Québec; 12 décembre 1701

Description: Transcription du texte avec orthographe modernisée : «Vu par le Conseil le procès-verbal fait par maître Claude de Bermen de La Martinière conseiller commissaire au procès qui s'instruit en ce dit Conseil à l'encontre de René Mallet, Gabriel Perrin et Etienne vaudry accusés d'avoir été dans la profondeur des bois contre les défenses de sa Majesté en date du 19e du présent mois, sur l'évasion desdits Mallet et Perrin des prisons du palais de cette ville, contenant la visite par lui faite en compagnie du procureur général du Roi et du greffier en chef de ce dit Conseil desdites prisons, et la rupture du plancher faite par lesdits Mallet et Perrin par laquelle Ils se sont évadés, l'ordonnance dudit sieur de La Martinière étant au bas portant entre autres choses que le prévôt de la maréchaussée ferait incessamment perquisition desdits accusés; qu'il serait informé de ladite évasion, que Jeanne vaudry femme dudit Perrin serait constituée prisonnière pour être ensuite aussitôt interrogée et que le geôlier desdites prisons resterait chez lui jusqu'à ce qu'il et fut autrement ordonné; ladite information faite ledit jour contenant la déposition de deux témoins; interrogatoire de ladite vaudry du même jour, et un autre procès-verbal dudit Prévost contenant les perquisitions par lui faites en cette ville desdits accusés le même jour, ouï le procureur général du Roi. Le Conseil a donné à ladite Jeanne vaudry provision de sa personne à la charge qu'elle ne pourra désemparer de cette ville qu'il n'en ait été par ce dit Conseil autrement ordonné, et que ledit geôlier pourra sortir et vaquer à ses affaires à l'ordinaire. BOCHART CHAMPIGNY.»[4]

Sources

  1. 12 décembre 1701 Cote : TP1,S28,P2568 Fonds Conseil souverain - BAnQ Québec Id 402657
  2. 12 décembre 1701 Cote : TP1,S28,P6737 Fonds Conseil souverain - BAnQ Québec Id 406825
  3. 12 décembre 1701 Cote : TP1,S28,P7617 Fonds Conseil souverain - BAnQ Québec Id 407706
  4. 12 décembre 1701 Cote : TP1,S28,P2569 Fonds Conseil souverain - BAnQ Québec Id 402658
  • Cyprien Tanguay. Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondation de la colonie jusqu'à nos jours (Montréal: Eusèbe Senécal, 1871-1890), vol. 5, page 458.

See also:

"Ancestral File," database, FamilySearch (http://familysearch.org/pal:/MM9.2.1/MWTF-5XY : accessed 2014-10-08), entry for Jean Baptiste MALLET.



More Genealogy Tools



Sponsored Search




Is René your ancestor? Please don't go away!
 star icon Login to collaborate or comment, or
 star icon contact private message the profile manager, or
 star icon ask our community of genealogists a question.
Sponsored Search by Ancestry.com

DNA Connections
It may be possible to confirm family relationships with René by comparing test results with other carriers of his Y-chromosome or his mother's mitochondrial DNA. However, there are no known yDNA or mtDNA test-takers in his direct paternal or maternal line. It is likely that these autosomal DNA test-takers will share some percentage of DNA with René:

Have you taken a DNA test? If so, login to add it. If not, see our friends at Ancestry DNA.

Sponsored by Ancestry ®

Family History Search.

Simplified.

Enter a grandparent's name. Just one grandparent can lead you to many discoveries.

Comments

Leave a message for others who see this profile.
There are no comments yet.
Login to post a comment.

M  >  Mallet  >  René Mallet

Categories: Montréal, Canada, Nouvelle-France