no image
Privacy Level: Open (White)

Jean Baptiste Pitre (abt. 1730 - abt. 1798)

Jean Baptiste Pitre
Born about in Cobequid, Acadie, Colony of Nova Scotiamap
Ancestors ancestors
Husband of — married about 1753 [location unknown]
Husband of — married 28 Jul 1760 in Sainte-Anne, Restigouche, Canada, Nouvelle-Francemap
Descendants descendants
Died about in Rustico, Colony of St. John's Islandmap
Profile last modified | Created 15 Aug 2009
This page has been accessed 1,588 times.
The Acadian flag.
Jean Baptiste Pitre is an Acadian.
Join: Acadians Project
Discuss: ACADIA

Biography

He was the son of Jean-Marc Pitre and Judith Theriot.

He married Elisabeth Robichaud in 1753 in Acadia.[1] After she passed away, he married Marguerite Arseneau in 1760.[2]

Mariage

Le 28 juillet 1760 à Restigouche[3]

  • Jean Baptiste Pitre
    • veuf d'Elizabeth Robichot
  • Mareguerite Arseno
    • fille de Pierre Arseno et de Margurite Cormier
    • les père et mère de cette paroisse

In 1763 they were living at Havre-Saint-Pierre, Isle Saint-Jean (present-day St. Peters Harbour, P.E.I) (which was then administered by the British) and were on a list of Acadians wishing to go to a French colony.[4]

"Parmi les hommes présents à Havre-Saint-Pierre en 1763, l’un d’eux se distingue par le chemin parcouru pendant le Grand Dérangement. Il s’agit de Jean [Jean-Baptiste] Pitre époux de Marguerite Arsenault. En 1755, il demeurait à Tatamagouche avec sa première épouse Élisabeth Robichaud qu’il avait mariée environ un an auparavant. Au mois d’août 1755, quelques jours après qu’Élisabeth eut donné naissance à son premier enfant, une troupe de soldats britanniques incendie le village de Tatamagouche et fait prisonnier plus de 20 hommes dont Jean Pitre. Ils sont escortés à pied au fort Cumberland (Beauséjour) alors que les femmes, les enfants et les vieillards se réfugient à l’île Saint-Jean. Le 4 novembre 1755, Élisabeth est présente à Port-la-Joye où elle fait baptiser son bébé, Marie Josephe, née le 14 août.

Selon Paul Delaney, Jean Pitre aurait été déporté en Caroline du Sud à l’automne 1755 à bord du navire Two Brothers. Il aurait fait partie d’un groupe d’hommes déportés sans leurs familles et qui auraient réussi à revenir en Acadie par la voie de la mer. Cependant, on ne sait pas si l’épouse et l’enfant de Jean étaient toujours vivants quand il est arrivé à leur recherche sur l’île Saint-Jean. On sait cependant qu’il a réussi à éviter une seconde déportation en 1758, car il est présent à Ristigouche en 1760 où, le 28 juillet, il épouse en secondes noces Marguerite Arsenault. Le couple se trouve ensuite en 1763 à Havre-Saint-Pierre avec deux enfants et à Baie-de-Fortune en 1765 où il est identifié comme John Magdeline Peters. Il compte aussi, sous le nom de Jean Magdeline, parmi les neuf Acadiens employés à la coupe de pins à Trois-Rivières en 1768 (voir p. 114). La famille déménage éventuellement à Rustico où elle s’établit de façon permanente et où les descendants portent aujourd’hui le patronyme anglicisé de Peters, alors que d’autres descendants, qui habitent la région de Tignish, se nomment toujours Pitre."[5]

Sources

  1. Karen Theriot Reader Elisabeth Robichaud at Geneanet citing Du Grand Dérangement à la Déportation: Nouvelles perspectives historiques - Ronnie-Gilles LeBlanc, ed. - Moncton, NB: Chaire d'études acadiennes, 2005 - p. 334
  2. Marriage Record : Actes d’état civil et registres d’église du Québec (Collection Drouin), 1621 à 1967. Online publication - Provo, UT, USA: Ancestry.com Operations Inc, 2008. Gabriel Drouin, comp. Drouin Collection. Montreal, Quebec, Canada: Institut Généalogique Drouin. Institut Généalogique Drouin; Montreal, Quebec, Canada; Drouin Collection; Author: Gabriel Drouin, comp. Search: R > Restigouche > Registres des Missionnaires > 1759-1795 > image 15 of 86. Accessed on ancestry.ca, February 2020.
  3. Régistre des Missionnaires (Restigouche)
  4. Liste of Inhabitants from Isle St Jean at Port LaJoye on 17th September, 1763 Letter to the King. List transcribed by Karen Theriot Reader (used with permission granted 5/22/20). Transcription and original published by Acadian.org "Rare list of P.E.I. Acadians intrigues N.B. researchers",
    Jean Petre. Margte Arcenou: 2: enfants
    accessed November 2020
  5. Arsenault, Georges et Earle Lockerby, "Les Acadiens à l’Île Saint-Jean et aux Îles de la Madeleine dans les années 1760", Les cahiers de la Société historique acadienne, Vol. 47, no 3, Septembre 2016, p. 130-131 accessed at https://societehistoriqueacadienne.files.wordpress.com/2019/08/vol-47-no3.pdf

See also:

  • Source: S-1472350422 Repository: #R-1591802627 Title: Arbres généalogiques d’Ancestry Publication: Publication en ligne - Provo, Utah, États-Unis : Ancestry.com Operations Inc. Données d’origine : Fichiers d’arbres généalogiques soumis par des membres d’Ancestry. Note: Ces informations proviennent d’un ou plusieurs fichiers individuels d’Arbre généalogique d’Ancestry. Cette citation source vous dirige vers une version actuelle de ces fichiers. Remarque : il est possible que ces informations aient été supprimées ou modifiées par les propriétaires de ces fichiers d’arbre après la création de cette citation source. Page: Ancestry Family Trees Note: Data: Text: http://trees.ancestry.com/pt/AMTCitationRedir.aspx?tid=33068262&pid=40
  • Jean Bernard, Généalogie des familles acadiennes de l’Île-du-Prince-Édouard, vol. VI, (Baie de Malpèque, Î.-P.-É.), p. 3746


More Genealogy Tools



Sponsored Search




Is Jean Baptiste your ancestor? Please don't go away!
 star icon Login to collaborate or comment, or
 star icon contact private message private message private message private message a profile manager, or
 star icon ask our community of genealogists a question.
Sponsored Search by Ancestry.com

DNA Connections
It may be possible to confirm family relationships with Jean Baptiste by comparing test results with other carriers of his Y-chromosome or his mother's mitochondrial DNA. However, there are no known yDNA test-takers in his direct paternal line. Mitochondrial DNA test-takers in the direct maternal line: It is likely that these autosomal DNA test-takers will share some percentage of DNA with Jean Baptiste:

Have you taken a DNA test? If so, login to add it. If not, see our friends at Ancestry DNA.

Sponsored by Ancestry ®

Family History Search.

Simplified.

Enter a grandparent's name. Just one grandparent can lead you to many discoveries.

Comments: 5

Leave a message for others who see this profile.
There are no comments yet.
Login to post a comment.
Pitre dit Cormier-9 and Pitre-223 appear to represent the same person because: Same parents, same spouse and son Joseph, all duplicates. Merging into PItre-233 which is the standard name per Acadians Project guidelines.
posted by Gisèle Cormier
Pitre-2335 and Pitre-223 appear to represent the same person because: Same name, date and place of birth, spouse, date and place of death

he married both ladies-says he was the widower of Elizabeth Robichot

http://www.nosorigines.qc.ca/GenealogieQuebec.aspx?genealogyPitre_Jean-Baptiste&pid491729&lng=en

posted by [Living Gauvin]
Pitre-2324 and Pitre-223 appear to represent the same person because: Same name, date and place of birth, spouse, date and place of death
posted by [Living Gauvin]
Pitre-2489 and Pitre-223 appear to represent the same person because: Same name, parents, spouses, child, date and place of death
posted by [Living Gauvin]
Pitre-2462 and Pitre-223 appear to represent the same person because: Same name, date and place of birth, spouse, child date and place of death
posted by [Living Gauvin]

P  >  Pitre  >  Jean Baptiste Pitre

Categories: Great Upheaval | Isle Saint-Jean, Acadie | Cobeguit, Acadie | Acadians